Loi 1901 – N° 0912012120
Evénement
  • Aucune date présente

Championnat 2T Free-Driver Pilote ASMS =>Ouistiti


Ce championnat comprends 11 courses de 2 temps avec 4 jokers sur 5 circuits différents.


1ère course avec des Kart de 22 Cv Piste de Sotteville à Rouen :


Ce Samedi 26 Janvier au matin une météo pluvieuse promet de belles glissades.
Il ne pleuvra pas tout le temps et nous espérons tous que le petit vent permettra de faire sécher la piste totalement. Mais ce ne sera pas le cas et la piste restera piégeuse pour toutes les courses.


Le pilote ASMS Ouistiti commence bien les essais en se qualifiant à la seconde place. Il gagnera les deux manches qualificatives.
Il partira donc en pôle lors de la finale et aura une grande chance de pouvoir gagner.


Et la patatras le départ de la finale A est catastrophique!
Les faits sont limpides. Le départ de la finale A est donné avec aux avant-postes bien dix pilotes chevronnés pouvant prétendre à la victoire. Le premier virage a tourné à la boucherie. Ça glisse de folie, c’est électrique, et ce début de championnat à mis tout le monde en ébullition.

C’est normal. C’est du kart, ça frictionne. Le soucis est que Ouistiti est celui qui fait les frais de ce départ catastrophique en passant de la première à la 16ème et dernière place.


Normalement il y a un règlement qui s’appelle la « Zen Attitude ». Le « no contact » est de rigueur. Si contact il y a, soit la place est rendue en piste, soit les protagonistes en parlent entre eux, en aparté, et s’arrangent.
Cela n’a pas pu être le cas car tout le monde a poussé tout le monde.
Pas grave Ouistiti a fait une exceptionnelle course en remontant à la 6ème place et il fera mieux à la prochaine.

2ème course avec des Kart de 28 Cv Piste de Soucy à Sens :


Ce dimanche 10 Février au matin une météo exécrable avec une tempête, beaucoup de pluie, de vents et des températures glaciales. Ces conditions nous prédisent un combat, un combat contre nous-même afin de maîtriser au mieux cet engin sur ce sol gorgé d’eau.
En arrivant sur le circuit, précipitations éparses, petites bourrasques, piste humide. A priori, rien de bien méchant. Tous les pilotes sont tout sourire.
Et la un mur de pluie arrive, sans crier gare. Seuls les tous meilleurs pilotes, expérimentés, tant au niveau de leur pilotage que de leur maîtrise psychologique, disputeront la victoire.


Que ce soit pendant les essais ou pendant la course une seule règle s’applique : rester sur le bitume, la sortie est à proscrire. Pour la plupart des concurrents, rouler dans ces conditions c’est l’enfer.
Dans ces conditions les meilleurs s’en sorte comme, El Gato, Free Wheel, et Ouistiti pour ASMS. Les manches des groupes s’enchainent. Petit à petit, le classement se dessine et malgré ce contexte, la hiérarchie est globalement respectée. Arrivent enfin les finales, uniquement pour les survivants.
Superbe victoire pour Ouistiti d’ASMS qui réalise la pôle aux essais, le meilleur chrono de la journée et la victoire.

Félicitation…


Cette manche restera dans nos mémoires. Les conditions étaient dantesques. Exit les déboires de la première manche, tout s’est parfaitement déroulé en piste. Comme quoi, c’est possible, même dans des conditions extrêmes. Cette magnifique victoire permet à Ouistiti d’ASMS de se placer en seconde position au classement général à 6 Pts de la premiere place Objectif de l’année.


Article d’Axel F. Pilote Ouistiteam