Loi 1901 – N° 0912012120
Evénement
  • Aucune date présente

Karting – Course 12h de Kartland (Du 1er Juin 2012 au 2 Juin 2012)

 Course des 12h :

 – Qualifications de 22h à 23h30.

– Départ 00h, arrivée 12h

– Points compte double

 

C’est avec une excitation particulière que nous nous sommes tous retrouvés dans le paddock vers 20h. On avait tous des tâches à faire, monter la tente, préparer le portant, les tables, les ordinateurs…

Pourquoi ? Parce qu’aujourd’hui c’est le point d’orgue de la saison : Les 12 heures, la plus grande course à laquelle nous sommes inscrits et qui rapporte avec un coeff de 4, le plus grand nombre de points…

Objectif finir dans les 15 premiers…On a besoin de point.

Pour cette course extraordinaire, on a un renfort : Didier resp de Kart Sud nous amène son expérience et du matériel, le panneautage est de loin un moyen qui nous manque.

 

21h30- Tirage au sort et Brieffing. Habituel et un point particulier, au bout de 6h, le pace-car rentrera en piste et on changera de sens…

22h30- Au tirage au sort, on tire le kart 3 et alors que nous ne sommes pas sortis du garage, Boubou se plaint du réglage du baquet qui est bloqué en position médium.

Ce point est très important. Didier, Maverick sont plutôt petits et Squale et Boubou sont plus grands et à chaque relais, il faut déplacer le baquet et l’adapter au pilotes suivants…

Ce problème on va se le cogner toute la course, on passera plusieurs fois en mécanique notamment lors des pleins.

Ah je ne vous avais pas dit, le règlement veut que nous fassions 23 relais minimum et une obligation de faire 4 pleins à nous de gérer tout cela, sachant qu’un plein, c’est + ou – 3hrs !

 

Ce kart 3, une fois sorti du garage par Boubou s’avère survireur pour lui. Mais chacun des pilotes aura une version différente, pas de grip, pas de pèche…Bref, pas terrible, il faudra faire avec.

Fin des qualif …10ème.

Côté stratégie, on parie sur l’endurance du Didier qui tient 1h avec un rythme rapide…Ok, on part pour 50mn, sans relais on creuse un trou et après on fera nos relais…

 

 Départ :

Didier se fait chahuter, mais il tient sa trajectoire et fini son premier tour à la place de qualif, déjà deux groupe se distinguent, nous sommes dans le deuxième en queue, mais 10 mn plus tard, on sera en tête de ce groupe…Didier tient son relais, il fera un excellent chrono qui ne sera pas battu durant les 12h (par notre équipe), ce qui donne la mesure de son engagement durant ce relais où bénéficiant des premiers relais intervenus durant son long run, nous serons 5ème !

C’est flatteur, mais on a déjà 3 relais de retard avec les suivants, et il faudra passer à la pompe. Squale va devoir stopper 2 fois et faire le plein…On s’en sort avec la 10ème place… Boubou doit faire également deux passages aux stands…9ème, Maverick sans passage …8ème…Maintenant nous avons 2 relais d’avance sur les précédents et 1 avec les suivants…

Doucement, on convient que la 7ème est possible…Voir la 6…Au-delà, les cador ont déjà truster les places d’honneur, reste l’ordre dans lequel ils seront à l’arrivée…

On va ainsi, entre les relais les passages, occuper soit la 8, la 9 et la 10…

Le jour se lève déjà, et avec lui le moment le plus stratégique de la course. A 6h, on neutralisera la course. Le pace car rentrera et les karts le suivront dans l’ordre où ils seront et ce sera un départ lancé…

Il faut donc, que dans les 10mn précédent la neutralisation, on ait changé de pilote et fait le plein…Nickel, l’opération se fait bien, et au bon moment, car derrière nous les autres équipes veulent faire cette stratégie…

 

6h, changement de sens :

Didier aura pour effectuer cette manœuvre, tourné 50mn avant et tournera 30mn après…Résultat 8ème avec 2 stops d’avance et un plein sur le 7…On est dans le coup…

 

Et là c’est le drame :Et puis, la galère…Boubou doit prendre le relais à 8h du matin, il courre se préparer, et pan ! Déchirure du mollet ! Impossible de poser le pied par terre, panique ! Il faut tout refaire, ventiler les relais de Boubou sur les autres pilotes.

 

Et puis, la galère…Boubou doit prendre le relais à 8h du matin, il courre se préparer, et pan !

Déchirure du mollet ! Impossible de poser le pied par terre, panique !

Il faut tout refaire, ventiler les relais de Boubou sur les autres pilotes.

Ils vont devoir tourner 1h05 chacun, avec des relais supp…

 

 

 

 

Ils vont tenir, ils sont volontaires et solidaires, il vont se battre, bien sur les chronos vont en pâtir, car nous sommes dans la dernière partie de la course et ils sont déjà fatigués et ils doivent aller au-delà…

 

 

 

On navigue en 9 ou 10 mais, on vise encore la 7 car ils ne sont pas loin, et on remonte…

Maverick prend son relais à 2h avant la fin de la course

 

 

 

 

 

 

 Quand on a pas de bol, c’est jusqu’au bout :

 

 

 

RE-galère…il est 11h Maverick se bat pour passer 8ème et dans la parabolique, casse moteur…

Il faut changer de kart, on prend le 34, bon grip,  plus de pèche, mais sur le 3, nous avions fait le plein vers 9h, le réservoir était à 1/3, là il est plein, alors que l’ensemble de nos concurrents seront plus léger, encore un handicap.

 

 

 

 

 

 

Résultat de l’opération on chute en 10ème place, avec 30 secs de retard sur le 9ème  et 1 tour de retard sur le 8 et 7. On est légèrement énervé dans les stands !!!

 

 

 

C’est Didier qui va conclure la course, rapidement il va reprendre la 9ème place, mais le 8 et le 7 sont trop loin. Il va tenir…

 

Arrivée :

Finalement, nous visions les 15 premiers, on finit  9ème, avec quelques regrets sur la 8 et la 7ème, mais les faits de courses font partis du jeu.

Nous montons quand même sur la plus haute marche du podium rookie. 

J’étais heureux de voir mes coéquipiers récompensés par leurs efforts d’avoir roulés plus pour compenser ma blessure. J’étais vraiment fier d’eux.

 

Merci également aux filles, et petits enfants venus nous soutenir durant les dernières heures.

 

Moments magiques de la photo, et des adieux sur le parking en se disant, vivement la prochaine grande course…Les 9h en octobre

En attendant on se bagarrera sur les 2h30, avec encore plus d’expérience…

 

Merci Didier pour ton aide…Et RDV pour boire ensemble la coupe de l’amitié !

 

Nous marquons donc 14 points ce qui nous place 17e au classement général du challenge Kartland.