Loi 1901 – N°W912014257
Evenement
  • Aucune date présente

Suite & fin – 24 heure TT de Chevannes 2012

Allons y pour la suite !!

6 h 15 environs , je me lance de nouveau sur la piste.

Il fait encore nuit , et surtout je dois reprendre la piste dans l’autre sens avec 7 heures de retard.

Autant vous dire que les deux ou trois premiers tours, c’est pour réapprendre la piste et surtout prendre nos repères pour les différents pièges. Mais ce ne sera pas la seule difficulté. En effet, avec les températures plus basses et l’humidité , la programmation du calculateur est encore plus défaillante. Pourquoi, alors la seul le programmateur me le dira.

Toujours est il que le moteur est pratiquement sur 6 pattes (sur 8), et surtout je sur consomme et fait en permanence des flammes de 2 mètres.

Ah un point que les autos derrière ont peur de rester derrière et de dépasser.

Je vous avoue que je ne faisais pas le fière non plus en voyant cette lueur orangé dans mon rétro. On se demande à quel moment ça va flambé.

Mais ça va, avec le lever du soleil, les températures qui remontent et l’humidité matinale qui s’efface, le moteur reprend petit à petit tous ses cylindres et arrêter de jouer à Rambo avec son lance flamme.

Du plus, j’ai l’impression que le moteur se libère. J’ai toujours ce souci en dessous des 3500trs mais au dessus ça à l’air de marcher de mieux en mieux. Serait il en train de se roder, en effet, avant les 24 h, il avait 0 km, juste quelques heures de marche sur le banc.

Au bout de 2 heures, nous sommes remonté de seulement 4 places. Donc de la 80 à 76. Mais il faut dire que l’on à plus de 70 tours de retard sur le premier.

Ça va être dur de faire le top 10, pffffffff.

8 h 30 environs, je passe le relais à Fabrice et Stéphane B (co-pilote). Une fois encore, je ne vois que de l’extérieur. Mais je vois que Fabrice prend de plus en plus confiance et améliore ses tours.

Par contre, il doit s’arrêter pour ravitailler. Mais la surconsommation et surtout la réparation qui a pris tout le temps des mécanos, il n’y a que 60 litres de prêt dans le fut.

On se débrouille avec Stéphane D, Malorie et moi pour faire la ravitaillement, l’assistance se fait une pause dodo bien méritée.

Mais on sait que va falloir trouver de l’essence très vite. On part en rechercher à l’extérieur, mais ça prend du temps

Fabrice termine alors son relais avec de gros rater, le réservoir FIA avec sa mousse déjauge des la moindre bosse ou virage.

Mais pas le choix, en attendant le retour de l’essence et de préparer le ravitaillement, Alain va reprendre la piste.

Il finira par se faire remorquer panne sèche.

On a juste eu le temps de rempoter 100 L dans le fut. On va mettre tout cela…
Mais pour ça, il faut amener le proto en poussant dans la zone ravitaillement.

Heureusement la jeunesse de l’association de Stéphane (ASMS) est la et nous pousse jusque la bas, un bon 500 m.

Il ne restera malheureusement plus qu’une heure à Alain pour enfin s’amuser un peu.

Encore 4 places de remonter, ça remonte doucement mais on sait qu’il reste encore 3h30, et que si ‘l’on gère pour finir sans nouvel arrêt mécanique, on va rattraper encore quelques places sur la piste mais surtout quelques une dans les stands.

Ce sera Fabrice qui repartira pour 1h30 avec un arrêt une fois encore ravitaillement. Une chose est sur faut absolument revoir la prog. On jette plus qu’on brûle l’essence.

Bien que Fabrice grappille les secondes, il terminera sa course en me laissant le proto en 72ème position. Les arrêt fréquent à l’essence en est la cause.

Je prendrais le dernier relais avec Stéphane B à mes cotés.

J’ai envie de m’amuser un peu, la piste est belle l’auto marche pas trop mal au dessus des 3500trs.

Qu’est ce que je fais, je m’amuse en prenant le risque d’une panne, ou je la fait pèpere!!!

  • “Dis moi Stéphane B, ça te gène si je joue un peu ?”
  • “Vas y , je te dirais si ça va pas “
  • “Alors ok, mais dis moi lorsque qu’il restera plus que 15 minutes que je casse pas tout dans le ou les derniers tours !!!”

Alors go , je suppose que dans les stands mon équipe est en train de se dire, ça y est il pète les plombs, faut dire que je me lâche un peu.

Pour que ça marche, il y a qu’une solution, jamais descendre sous les 3500trs, faire souffrir un peu la suspension…
Enfin je m’amuse et double une dizaine de concurrents à chaque tours. Ça va pas nous faire gagner 20 places mais au moins, je retrouve l’auto que j’ai l’habitude de piloter et sauve un peu mon amour propre.

15h45, on passe devant les stands ! Stéphane B me prévient !!! Je lève le pied !!!

Un tours de plus et pas de bol, le premier est derrière faut faire un tours de plus. Et surtout que le leader aura la bonne idée de passer sur la ligne avant 16h, il doit faire un tours de plus.

Il faut qu’il nous dépasse, mais on est juste derrière les stands soit à 1000 m du drapeau. On fait alors comme d’autre véhicule je m’arrête et coupe le moteur.

A peine 2 minutes après le numéro passe. Tout le monde redémarre. Sauf moi… Le moteur fait des siennes… Je pense un peu de Vapor Lock encore…
Je tire je tire, les volts de la batterie descendent jusque 10V5 puis quelques cylindres se mettent à prendre je saute sur l’occas, je me mets en petite (boite de transfert) pour demander le moins d’effort au moteur comme il n’y a que la moitié qui daigne exploser. Je débraye et go!!!

Heureusement 50 m plus loin le son du V8 à repris sa douce musique, ça ira jusqu’au damier.

Quel soulagement de passer et de rallier le parc fermé.

On apprendra plus tard, que nous finirons 58ème!!! Mais surtout 3ème de classe.

J’ai bien fait d’écouter ma chérie et mon équipe. On a fini et en faisant le podium visé malgré le gros écart entre le second et nous.

Et que dire de l’émotion lorsque Fabrice, Audrey et ma Malorie sont arrivés Champagne à la main.

Voila ma saison 2012 qui s’achève.

Avec une 15ème place au Maroc et un podium a Paris. Pas si mal!!!

Maintenant, vous me connaissez, je vais pas laisser le proto comme ça.

La semaine prochaine, il doit repartir chez le prog, et la il le garde jusque ça marche comme il me l’avait annoncer au départ.

Ensuite, réparation de la BV avec pignon et roulements neufs.

Petite modification sur les amortisseurs avants.

Embrayage renforcé AP racing et une nouvelle commande d’embrayage, plus d’autre petites babioles.

Et en route pour 2013 avec le Maroc avec Stéphane B et Paris avec Fabrice et certainement Stéphane B (en co-pilote).

D’ailleurs, il va certainement avoir une place de libre, si cela intéresse quelqu’un contactez moi car Alain sera certainement absent (en 2013) car parti sur le championnat en Belgique en 2013.

Bon ben ,ça y est, c’est la fin, je vous laisse et j’espère que cela vous à plus une fois de plus.

Partenaires





IZIFLOOR


Liens





Mairie de Saintry sur Seine