Loi 1901 – N°W912014257
Evenement
  • Aucune date présente

24 heures Off Road (Maroc)

24 Heures off-Road du Maroc : Des vérifications dans la plus chaude des convivialités

Photo Alain Rossignol

Autour de Jean-Louis Dronne et de la grande famille Forcing, les concurrents sont arrivés cet après-midi, au compte-goutte. Les uns ont effectué la longue descente de France en camion ou en voiture par l’Espagne, d’autres sont arrivés à Marrakech par voie aérienne. Toujours est-il que dans le somptueux Hôtel Atlas Targa & Resort, l’ambiance a de suite placée la barre très haute. Les copains d’abord… C’est l’impression donnée par tous les raiders à l’amorce de cette 3ème édition des 24 Heures Off-Raod au Maroc.
Une soixantaine de pilotes dont le “Team proto Kalvas”, quelques navigateurs pour ceux qui ne souhaitent pas rouler en solo, tel est le bilan des vérifications administratives suivies des techniques. Les têtes d’affiche Jean-Louis Schlesser et Eric Vigouroux se voient rejoints par Pascal Thomasse et Antoine Morel mais aussi par tous les amateurs et inconditionnels de l’endurance. Il s’agit bien d’une longue course non pas sur le format de deux tours d’horloge mais de quatre fois six heures. Unique dans son genre, en Afrique du Nord, ‘Loulou’ Dronne a eu la géniale idée d’opter pour ce concept qui permet ainsi de visiter cet extraordinaire pays : Le Maroc.

De Marrakech, la descente au Sud s’imposait. Ouarzazate abritera les deuxièmes 6 Heures puis, ce seront les 6 Heures de Oulad Driss pour conclure à Zagora. Un périple qui alliera tout genre de terrains comme les propose le Maroc par sa diversité et son immense champ d’évolution.

A Marrakech, alors que les engins se placent dans le parc fermé, Jean-Louis Dronne effectue son briefing pour les officiels… Pendant ce temps, les concurrents se sont installés en terrasse pour savourer quelques mets locaux : couscous et Tajine sont au menu de ce premier dîner collégial.

6 Heures de Marrakech/Etape 1 : “Le désert d’Agafay” – 11 mai 2012

A 30 km du centre ville de Marrakech, le désert d’Agafay est un immense plateau garni de pistes sillonnant autour de dômes et d’oueds sablonneux, le tout encerclé par la magistrale chaîne montagneuse encore enneigée de l’Atlas, offrant ainsi des paysages splendides. Cette boucle de 60 km est composée de 20% du parcours 2010 (qui comptait 36km), 40% de celui de 2011 (qui comptait 44km) et de 40% de nouvelles pistes inédites. Non cassantes et rapides, ces pistes ne présentent aucun franchissement et permettent des dépassements sans difficultés. Quelques “speed limits” seront imposés pour limiter la vitesse des concurrents lors du passage à proximités de 3 zones habitées et une portion de goudron de 600 mètres.

Jean-Louis Dronne dit Loulou

– Type de terrain : pistes roulantes, nombreux dénivelés, pas de franchissements ni sable, une portion de goudron (600m.), quelques oueds sablonneux.

– Difficultés : sans

– Longueur : environ 60 km

Article réalisé :

Marie-France ESTENAVE / MFE-Live.com

 

 

ILS ONT DIT

  • Cédric KALVAS (n° 46) : « Nous sommes là et heureux d’y être ! Je suis revenu pour faire mieux que ma place de lanterne rouge occupée l’an dernier. J’ai opté cette fois, pour rouler avec un coéquipier, c’est plus sécurisant et m’empêchera de faire des bêtises. Piloter et lire le road-bokk n’est pas facile ! »
  • Gilles LAFEUILLADE (n°64) : « C’est ma première participation à l’épreuve. Le Maroc, je connais un peu…Avec Yorrick (Vergeau) nous nous partagerons les volant du nouvel engin que nous développons actuellement : un Predator ! Nous avons changé le variateur pour une boîte de vitesses SADEV à 5 rapports à crabot… »
  • Frédéric BECART (n°22) : « Je suis polyvalent : pilote et navigateur. Ici, je n’ai qu’un rôle de coéquipier mais, je suis prêt à bondir si le besoin s’en fait sentir d’autant que les températures sont annoncées très hautes. Cela me permettra de voir aussi comment cela se déroule pour les futures éditions maintenant que je dispute le championnat de France d’endurance tout-terrain. »
  • Jean-Luc LETU (n°22) : « Déjà présent en 2010, le moteur avait chauffé et je ne voulais pas rester sur cette déception. Cette fois, nous allons chauffer grâce à l’organisation et à la chaleur extérieure. »
  • Jean-Yves BEILVERT (n°31) : « Deuxième participation et j’espère avoir plus de chance que l’an dernier. L’engin est pratiquement neuf, tout a été refait dessus après le Rallye des Pharaons. »
  • Alain SINTES (n°31) : « C’est ma première participation et une petite appréhension est réelle. Mais, l’envie de partir se fait pressente depuis le temps que nous parlons de cette participation… »
  • Frédéric GANACHE (n°31) : « La pression commence à monter calmement et sereinement. Courir avec une voiture 100% bio, ça va envoyer du lourd ! »
  • Alain MARTINEZ (n°31) : « J’ai l’envie, le besoin et l’impatience de finir et que nous nous fassions plaisir… »
  • Renaud PELLEN (n°11) : « Nous tenons à remercier l’organisation de nous permettre d’effectuer les 6 Heures de Marrakech… Pour des raisons personnelles nous ne pouvons faire le reste mais nous reviendrons l’année prochaine ! »
Partenaires





IZIFLOOR


Liens





Mairie de Saintry sur Seine